les bases de l'éducation

Les bases

Quelques bases d’éducation

Vous pouvez commencer à entraîner votre chiot dès le troisième mois. Attention cependant à ne pas exagérer et faire des exercices trop longs. Un chiot se lasse et se fatigue vite.

L’interdiction par le non :

Le « NON » doit être une des premières choses que votre chiot doit intégrer. Il ne peut pas tout faire, il y a des limites imposées par vous, le chef de meute. Pas de punition intempestive pour n’importe quoi. Dès qu’il fait quelque chose de mal, pris sur le fait, un simple « NON » ferme suffit. Inversement dès qu’il fait quelques choses de bien, des félicitations et des caresses s’imposent ! Le chien recommence les actes qui lui ont procuré du plaisir et évitent ceux qui lui procurent des désagréments.

Le rappel :

Le rappel est un ordre essentiel pour vous assurer des ballades agréables avec votre compagnon. Profitez en tant que le chiot stresse lorsqu’il vous perd de vue ! Bien vite ce sera à votre tour de stresser de ne plus voir votre chien 🙂
De temps en temps, lorsque vous promenez votre chiot dans un endroit sans danger, laissez votre chiot avancer puis faites demi tour. Cachez vous vite dans les fourrés. Vous allez voir votre chiot apeuré vous chercher partout ! Ne le faites pas trop marcher, sortez et appelez le gaiement. Il comprendra alors qu’il ne faut pas trop s’éloigner de sa meute et encourager sa dépendance envers vous.

Lorsque vous promenez, pensez à avoir toujours une friandise sur vous. Arrêtez vous plusieurs fois et rappelez votre chien en lui montrant la récompense. Soyez patient, il reviendra et alors vous le féliciterez, beaucoup !

Évitez de rattacher votre chien systématiquement après le rappel. Il ne faut pas qu’il associe rappel à ballade terminée.

Les positions :

« Assis ! » est l’ordre que le chiot comprend le plus vite. Utilisez un joujou ou une friandise au dessus de sa tête, attendez qu’il soit assis puis dites lui « Assis » en pointant l’index vers le bas. Au départ le chiot a besoin d’associer le son et le geste, c’est plus simple pour sa compréhension.

L’ordre « Couché ! » est plus difficile à avoir car c’est une position de soumission. Le mieux, au début, est de lui dire « couché » dès qu’il se trouve dans la position couché.

La position debout peut être utile si vous faites de l’Agility, procédez de même que pour le « couché ».

Personnellement, les ordres du type « donne la patte » me semble totalement inutile. Votre chien n’est pas un jouet ni un animal de cirque…

Le « reste » et le « pas toucher »

Demander à votre chien de rester à un endroit bien précis peut s’avérer très utile dans certaines situations. C’est un travail de patience et de répétitions. Vous pouvez utiliser plusieurs méthodes pour apprendre cet ordre à votre chien :

  • Lorsque vous lui donnez sa gamelle, demandez lui de s’asseoir puis de rester, « Tu reste ». Il ne doit pas se lever vers sa gamelle avant que vous lui ayez donné la permission de manger. Si il se lève, reprenez la gamelle et recommencer l’opération. Si le chien obéit dites lui « Vas manger ». Le chiot associera « Reste » à Manger, ce qui est évidemment une bonne récompense ! 🙂
  • Lorsque vous voulez qu’il reste dans sa caisse ou sur son tapis. Faites le couché puis dites lui « Reste » d’un ton ferme. Le chien doit resté tant que vous ne lui aurez pas donné l’ordre de venir. Si il désobéit, attrapez le par le cou et replacez le sur son tapis, dites lui « Ton tapis ! » et « Tu reste ». Reproduisez l’opération jusqu’à ce que le chiot attende votre appel pour venir. Ne cédez pas ! Ce serait catastrophique pour la suite. Au début, faites le avec de courtes durées, n’en demandez pas trop à votre chien.
  • Lorsque ces deux méthodes fonctionnent vous pouvez tenter le reste en présence d’autres chiens. Faites asseoir votre chiot et demandez à des complices de passer près de lui avec leurs chiens. Le votre ne doit pas bouger. Dites lui : « Tu reste » lorsque il fait mine de se lever.

Vous pouvez aussi entraîner votre chien a passé à côté des autres sans les toucher. Demandez à un complice de faire asseoir son chien puis passez à côté avec le votre. Dites lui « Pas toucher ! ».

Ne saute pas

Votre chiot sera le premier à accueillir vos invités en leur sautant gaiement dessus. Lorsque c’est petit c’est mignon mais lorsque c’est plus grand et plein de boues c’est moins attendrissant ! Pensez à Tatie Louisette qui a sorti sa jolie robe blanche ou à Mémé qui tient mal sur ses jambes…
Vous ne devez pas le laisser faire. Dès qu’il saute sur quelqu’un, retenez le et dites lui « Ne saute pas ! » d’un ton ferme.

La marche au pied

Lorsque vous tenez votre chiot en laisse il tire et n’en fait qu’à sa tête ? Soyez patient avec de l’éducation et de la rigueur, cette envie lui passera.

  • Tenez votre chien en laisse et placez le à votre gauche. Marchez normalement, à votre allure. Lorsque le chien tire sur la laisse, tirer d’un petit coup sec et dites lui fermement : « Au pied! ». Essayez sur de courtes distances au début en félicitant toujours à la friandise ou à la caresse si le chiot fait bien. Attention, la friandise ne doit pas être systématique mais elle est fortement conseillée au début de l’apprentissage.
  • Si votre chien tire trop sur la laisse, faites quelques pas en arrière en emmenant votre chien en place et dites lui « Au pied ! ».

Soyez patient, c’est un travail long mais qui porte ses fruits 🙂

Tous les chiots apprennent à leur rythme. Attention à ceux qui apprennent vite les bonnes comme les mauvaises choses ! 🙂
L’essentiel est d’être rigoureux et de consacrer quelques minutes de son temps à l’éducation de son chiot chaque jour.

Nous conseillons vivement de s’inscrire dans un club de dressage. Vous pourrez trouver des associations intéressantes qui offrent des cours d’obéissance, d’agility, etc.

Avant de vous inscrire, vérifiez que :

  • Les dresseurs ne crient pas les ordres.
  • Les dresseurs ne récompensent pas systématiquement les obéissants avec la friandise.
  • Les dresseurs ne font pas adopter des positions de soumission à un chien devant d’autres chiens.
  • Le matériel soit en bon état : pas de clous rouillés dépassant, d’écharde de bois, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *